VAE (Validation des Acquis et de l’Expérience)

Depuis la loi de modernisation sociale de 2002, tout individu peut prétendre obtenir un diplôme ou un titre tout au long de sa vie professionnelle et non plus seulement par la voie scolaire. Par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), les professionnels en poste depuis au moins une année peuvent désormais obtenir une certification attestant de leur capacité à exercer un certain type d’activité et ainsi prétendre au titre correspondant à leur emploi.

 

Déroulement de la VAE sur les titres de SUPTERTIAIRE

Pour les salariés de l’immobilier

1ère étape : éligibilité VAE 

Le candidat constitue un dossier de demande de VAE permettant de mettre en évidence ses compétences et connaissances en lien direct avec le diplôme visé. Un accompagnement méthodologique aidera le candidat au positionnement et à la prise de décision avec 2 étapes :

  • un entretien individuel d’aide au positionnement : 1 heure
  • un atelier collectif en groupe de 3-4 personnes : 2h30 à 3 heures

vous pouvez télécharger le dossier ICI 

pour tout renseignement écrivez au référent VAE de SUPTERTIAIRE : vae@suptertiaire.com

 

2ème étape : construction du dossier VAE 

Suite à l’avis favorable du comité composé du référent VAE et d’un professionnel du secteur, le candidat élabore, avec l’aide du référent et/ou d’un formateur, un dossier VAE.

Suite à l’avis favorable sur le dossier VAE I, le candidat élabore, avec l’aide du conseiller et de l’enseignant référent, un dossier VAE II.

Un appui méthodologique permettra l’analyse de l’expérience et la formalisation des activités et des connaissances, aptitudes et compétences en lien avec le diplôme visé.

Délai de réalisation avant la présentation au jury final : 6 mois

3ème étape : évaluation du Jury

Le candidat sera reçu en entretien par un jury, composé de 3 à 5 membres professionnels et du directeur pédagogique de SUPTERTIAIRE, qui évaluera sur la base du dossier présenté, les connaissances, aptitudes et compétences liées au diplôme de SUPTERTIAIRE visé.

 

Modalités et Financement pour les salariés en CDI, CDD, intérim

Si la validation des acquis est organisée avec l’accord de l’employeur dans le cadre du plan de formation de l’entreprise, elle peut être financée par l’entreprise via le budget formation correspondant ou par l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) dont relève l’entreprise.

2 conditions doivent être remplies :

  • le consentement du salarié (le refus de ce dernier ne peut constituer une faute ou un motif de licenciement),
  • la signature d’une convention entre l’employeur, le salarié et le ou les organismes chargés des actions de VAE.

Pendant les actions de VAE, le bénéficiaire conserve son statut de salarié : rémunération, protection sociale, obligations vis-à-vis de l’employeur etc.

Si la VAE est organisée à l’initiative du salarié dans le cadre d’un congé individuel de formation, son financement peut être assuré par l’OPACIF (Organisme Paritaire Collecteur Agréé gestionnaire du Congé Individuel de Formation qui collecte auprès des entreprises des contributions affectées au CIF) ou par le DIF/CPF.