VAE (Validation des Acquis et de l’Expérience)

Depuis la loi de modernisation sociale de 2002, tout individu peut prétendre obtenir un diplôme ou un titre tout au long de sa vie professionnelle et non plus seulement par la voie scolaire. Par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), les professionnels en poste depuis au moins une année peuvent désormais obtenir une certification attestant de leur capacité à exercer un certain type d’activité et ainsi prétendre au titre correspondant à leur emploi.

Déroulement de la VAE sur les titres de SUPTERTIAIRE

Pour les salariés de l’immobilier

1ère étape éligibilité VAE

1 – Ouverture du dossier de demande VAE et Avis de REVEVABILITE

Le candidat constitue un dossier de demande de VAE qui permet de mettre en évidence ses compétences et connaissances en lien direct avec le diplôme visé selon le dossier remis ce jour. Ce dossier est soumis au comité de recevabilité qui émet un avis.

Coût : 500 € TTC

2 – Facultatif : aide à la rédaction du dossier de demande de VAE

L’accompagnement méthodologique aide au positionnement et à la prise de décision. Il offre une information approfondie sur les parcours et les diplômes, l’adéquation entre les niveaux et contenus du diplôme, le niveau et le contenu de l’expérience.

Il se déroule de la manière suivante :

  • un ou deux entretiens individuels d’aide au positionnement : 3 heures
  • un atelier collectif en groupe de 3-4 personnes : 5 heures

Coût : 700 € TTC

2ème étape construction du dossier VAE

APRES AVIS de RECEVABILITE DE LA DEMANDE

3 – Elaboration du Dossier VAE et préparation à l’épreuve orale

Suite à l’avis favorable le candidat élabore, avec l’aide du conseiller et de l’enseignant-référent, un dossier VAE. Il s’agit d’un appui méthodologique à l’analyse de l’expérience pour la construction du dossier portant sur la formalisation des activités et des connaissances, aptitudes et compétences en lien avec le diplôme visé.

Bien qu’optionnelle cette démarche est indispensable pour votre réussite qui repose en grande partie sur votre aptitude à traduire par écrit votre pensée, vos descriptions et vos analyses.

Nos spécialistes vous aident à prendre du recul pour définir vos champs d’étude, explorer et interroger votre restitution professionnelle

Nombre d’heures de formation pour cette étape : 12 heures

Préparation à l’épreuve orale : 2 heures

Délai de réalisation avant la présentation au jury final : 6 mois

Coût : 1.200 € TTC

4 – Jury VAE

Les évaluations portent sur la pratique professionnelle du candidat en rapport avec le référentiel d’activités et de compétences lié au diplôme de SUPTERTIAIRE.

Le candidat sera reçu en entretien par un jury composé de 3 membres professionnels et le responsable pédagogique de SUPTERTIAIRE qui évaluera sur la base du dossier présenté, des documents fournis et des évaluations vos connaissances, aptitudes et compétences.

Ce jury pourra après délibération :

– soit valider entièrement les acquis et attribuer la totalité du titre,

– soit valider partiellement les acquis. Dans ce cas, il se prononcera sur l’étendue de la validation accordée et sur la nature des connaissances et aptitudes devant faire l’objet d’un contrôle complémentaire.

Le jury pourra ainsi prescrire :    un complément de formation / un test ou mise en situation / des travaux de mise à distance de l’expérience acquise, par la production de dossier, mémoire etc…

– soit refuser la totalité du titre demandé.

Coût : 600 € TTC

Modalités et Financement pour les salariés en CDI, CDD, intérim

Si la validation des acquis est organisée avec l’accord de l’employeur dans le cadre du plan de formation de l’entreprise, elle peut être financée par l’entreprise via le budget formation correspondant ou par l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) dont relève l’entreprise.

2 conditions doivent être remplies :

  • le consentement du salarié (le refus de ce dernier ne peut constituer une faute ou un motif de licenciement),
  • la signature d’une convention entre l’employeur, le salarié et le ou les organismes chargés des actions de VAE.

Pendant les actions de VAE, le bénéficiaire conserve son statut de salarié : rémunération, protection sociale, obligations vis-à-vis de l’employeur etc.

Si la VAE est organisée à l’initiative du salarié dans le cadre d’un congé individuel de formation, son financement peut être assuré par l’OPACIF (Organisme Paritaire Collecteur Agréé gestionnaire du Congé Individuel de Formation qui collecte auprès des entreprises des contributions affectées au CIF) ou par le DIF/CPF.

 

Les formations éligibles au VAE

 Notre Bachelor Responsable d’Affaires immobilières : Plus d’infos

 Notre Mastère Manager de l’habitat social & durable : Plus d’infos

Informations

Documentation VAE